Pour un Monde plus Ethique
Le Monde bouge et les changements sont inévitables…

Nos textes engagés font une critique du capitalisme à outrance. Nous avons pensé qu’il était temps d’agir.

Ici, il ne s’agit pas de se juger. Les changements ne se feront pas d’un claquement de doigt. Chacun est libre de modifier certaines choses, certains comportements. On fait comme on peut mais aussi comme on veut. Ces changements demandent parfois des sacrifices et nous sommes prêts à en faire sur certains points, et sur d’autres non. Peu importe !

Chacun peut apporter sa pierre à l’édifice.

Ce forum est là pour apporter une connaissance de ce qu’il est possible de faire afin d’avoir des choix alternatifs.
N’hésitez pas à participer !

VERS UN MONDE

forum éthique

PLUS ETHIQUE

Navigation du forum
Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Internet et éthique ?

Internet et éthique, est-ce vraiment compatible ? Posons nous sérieusement la question quand des végétaliens reprochent aux consommateurs de viande d'assécher la planète. Combien de ressources vitales faut-il pour faire vivre aujourd'hui ce continent qu'est devenu internet ? Et d'abord c'est quoi internet ? Tout simplement des communications d'ordinateur à ordinateur, qui passent par des serveurs (ou pas), mais de toutes façons sont centralisées sur quelques serveurs qui fonctionnent au delà de la demande mondiale pour ne pas décevoir le client. Les petits serveurs supplémentaires sont à ajouter à cette demande.

C'est une multitude de protocoles de transmission dont le http qui n'est vraiment que la face visible de l'iceberg, les plus grosses consommatrices étant bien sûr les vidéos en streaming, les live en tout genre, et quand il faut crypter tout ça c'est une couche supplémentaire… Plantez des arbres, pour recevoir la moindre vidéo en différé chez moi, je suis obligé de désactiver l'option HD sur mon ordinateur (sur FB qui prend 20% des ressources d'un smartphone à lui tout seul comme appli). Et dire qu'il a fallu que je parte dans une zone mal desservie pour m'en rendre compte, même si je le savais. Devinez quoi ? Internet je m'y fais de plus en plus rare, Facebook c'est pour rassurer les quelques amis que j'ai à travers une publication qui ne pèse pas lourd, une fois par jour en moyenne, les mails c'est du texte et pas la peine de me donner mauvaise conscience, très peu. Quelques appels, horreur… j'utilise encore internet, je réduis à l'essentiel, là aussi on nous y a forcés, le smartphone il faut bien qu'il soit utilisé pour sa fonction de base. Le téléphone fixe, la bonne vieille prise analogique ne fonctionne plus depuis belle lurette, bienvenue dans le le monde de la VoIP, transmission de la voix par internet, aujourd'hui t'es obligé d'avoir une box ou un routeur et de bonnes connaissances informatiques rien que pour le téléphone, mais t'as un forfait. C'est sans sans surprise, mais ma voisine un peu vieille m'a appelé pour faire les branchements. A son âge elle veut même pas entendre parler d'ordinateur. (Elle est où l'éthique ? L'éthique a deux sens).

Si on fait sincèrement le calcul de tout ça, entre les transports polluants qui nous apportent ce dont nous avons besoin et dérèglent le climat, notre utilisation au quotidien de moyens qui ne nous sont pas indispensables (une bonne coupure d'électricité prolongée peut vous le prouver) ne fait que continuer à massacrer la nature. Je pollue peut-être le titre, mais nous ? N'avons nous pas créé un sixième continent polluant et invisible ? Alors oui plantons des arbres, mais pas n'importe où, il y a des forêts qui vont crever chez nous si elles ont vendues au plus offrant, au lieu de donner sans savoir, sachons où donner et sauvons ce qui existe. Je l'ai fait pour le Vercors.

en effet !

Pour donner une note positive, je vais quand même laisser la solution locale pour laquelle j'ai optée :
Sauver une réserve de vie sauvage où j'ai marché pendant mon adolescence avant d'affronter de plus hauts sommets dans les Alpes, le Vercors c'était mon terrain d'entraînement, même si j'ai pas mal vadrouillé depuis, et même si ce ne sont pas mes origines. Cette association existe depuis 2008 avec la reconnaissance d'utilité publique.
Je laisse le lien, des projets, il y en a pour toute la France, la vie sauvage, des forêts primaires, la chasse en enclos, choisissez, mais celui-là a été un immense élan de générosité :
https://www.aspas-nature.org/reserves-vie-sauvage/projets-en-cours/

On a gagné, certains ont donné peu d'autres plus, mais ça s'est concrétisé. Avant de croire que l'humanité (et pas la nature, elle se reconstruira autrement) est foutue, je verrai ce que font mes enfants et mes petits-enfants. S'ils n'ont pas compris ce qu'on leur dit…